27 septembre 2019 - Brancourt-en-Laonnois


Je suis à Brancourt dans l'Aisne et j'y apprends la permaculture en ce calme début d'automne. L'ambiance est en quelques moments pesante et je préfère simplement ne pas en parler. J'y retrouve en certains aspects ce que fût pour moi l'angoisse du travail salarié et avec radicalité, c'est ce que j'ai quitté heureux de l'avoir fait, quand bien même se porte au loin le regard en arrière sur la somme accumulée et non négligeable des sacrifices.

Les projets avancent positivement, bien que lents dans l'ensemble. Après le permis remorque prévu à Laon le 2 octobre, je monterai quelques jours en Belgique, puis descendrai sur Mennecy afin de prendre Raymonde 2.

Les séjours en woofing permettent d'évaluer ce que je veux, mais aussi en certains aspects ce que je ne veux pas. Il en ressort des enseignements saisissants. Bien que maladroit, je sais désormais ce que je souhaite et m'en sens capable. Notamment vivre presque sans argent est proche d'être à portée de la main. Mon réseau ardéchois se densifie à belle allure. La vie m'enseigne qu'il n'y a aucun hasard. En somme j'avais probablement besoin de ces instants dans le seul but de me consolider au sein de mes projets.



Une belle occasion pour partager l'ambiance sonore lors du nourrissage des poules, avec à 4:47 mn, le curieux et caractéristique angélus de ce village.

Archives du blog